Hospitalisation et alimentation du nouveau né

 

Pendant votre grossesse

Au cours de la grossesse, quel que soit le terme, votre état de santé et celui de votre bébé peuvent nécessiter une hospitalisation.

Dans ce cas, il est impératif de se rendre aux urgences maternité, niveau -2 du secteur orange, ou d’appeler directement le 01 46 25 28 74 pour avoir plus d’informations.

A l’issue de votre consultation aux urgences maternité, la nécessité d’une hospitalisation et la nature de la surveillance de la suite de la grossesse seront discutées de manière conjointe entre la sage-femme, l’obstétricien, le pédiatre, l’anesthésiste et les différents intervenants de l’équipe médicale.

Le séjour en hospitalisation se déroule niveau -2 (secteur orange) en chambre double. Chaque jour, votre dossier obstétrical est rediscuté par l’équipe médicale au cours d’une réunion obstétrico-pédiatrique. La surveillance médicale journalière clinique et paraclinique est assurée par la sage-femme, en coordination avec l’obstétricien qui réalise une visite en chambre chaque matin. L’hospitalisation dans le cadre d’un déclenchement du travail pour raisons médicales se déroule dans les mêmes conditions.

En prévision d’une future hospitalisation dans notre service, il est impératif de désigner au préalable une personne de confiance qui peut être différente de la personne à contacter en cas d’urgence. Cette personne (parent, proche, médecin traitant …) sera consultée au cas où la maman ne serait pas en état d’exprimer sa volonté et de recevoir l’information nécessaire. 

 

Après votre accouchement

Après l’accouchement, la mère et l’enfant seront tous deux surveillés pendant 2 heures minimum en salle de naissance avant d’être conduits dans leur chambre à l’étage 0 ou -2 (secteur orange) en suites de couches.

Chaque jour, la sage-femme et l’auxiliaire de puériculture assurent la surveillance de la maman et de son bébé ainsi que la mise en place de l’allaitement maternel ou artificiel et des premiers soins, en collaboration avec la puéricultrice, le pédiatre et l’obstétricien jusqu’à la sortie, qui sera validée de manière conjointe.

Les ordonnances et le carnet de santé vous seront remis le jour de la sortie, après l’examen du bébé par le pédiatre et de la maman par la sage-femme.

En l’absence de complication, la durée d’hospitalisation en service maternité est habituellement de 3 jours si l’accouchement s’est déroulé par les voies naturelles et de 4 jours après une césarienne (le premier jour étant le lendemain de la naissance) à l'étage -2 ou 0 du secteur orange. 

 

L'alimentation du nouveau né

Comment bien alimenter son bébé ?

L’équipe soignante de l’Hôpital Foch aide les mamans et les couples à réaliser leur projet quel qu’il soit. Lors de la préparation à la naissance et à la parentalité, un cours sur l’allaitement maternel est proposé afin de vous aider à répondre à vos questions et à vous préparer. Cette séance, animée par une sage-femme libérale, pourra vous orienter dans votre choix de réaliser une alimentation au sein ou au biberon. Vous pouvez également en discuter tout au long de votre grossesse avec les différents soignants que vous rencontrerez. En cas de pathologie ou de traitement médical, pensez à le signaler en début de grossesse à la personne qui vous suit afin que l’on puisse vérifier sa compatibilité avec la grossesse et l’allaitement maternel au sein et ainsi l’adapter si besoin.

Et après l’accouchement

La première alimentation de l’enfant est réalisée en salle de naissance (si l’état de santé de la maman et celui du bébé le permettent). La mise en place de l’allaitement au sein ou au biberon est très variable d’un couple mère-enfant à l’autre et s’installe progressivement sur plusieurs jours voire plusieurs semaines. L’équipe est présente à vos côtés pour vous accompagner dans vos premiers pas de parents dès l’accouchement jusqu’à votre sortie.

En suites de couches, l’auxiliaire de puériculture, la puéricultrice ou la sage-femme seront présentes pour aider et soutenir la maman à la mise en place de la montée laiteuse ou à l’apprentissage de l’alimentation au biberon. Un tire-lait est disponible à la maternité en cas de nécessité. La continuité pourra être assurée au domicile par la sage-femme libérale ou la PMI (Protection maternelle et infantile) présente dans votre secteur.

Dans le cas d’un allaitement maternel au biberon, une ordonnance d’homéopathie peut vous être proposée pour inhiber la lactation et les symptômes associés (Les inhibiteurs médicamenteux de la lactation présentent des effets indésirables conséquents qui ont motivé son retrait du marché pour cette indication). Le traitement homéopathique étant plus efficace s'il est démarré au plus tôt après l'accouchement, pensez à demander votre ordonnance en fin de grossesse.