Suresnes, le 17 février 2021

Première naissance française faisant suite à une greffe d'utérus

Communiqué de Presse de l'Hôpital Foch

L’équipe du Professeur Jean-Marc Ayoubi, chef de service de gynécologie-obstétrique et médecine de la reproduction de l’Hôpital Foch et professeur à la Faculté de médecine de Paris Ouest (université de Saint Quentin en Yvelines), a réalisé la première naissance française faisant suite à une greffe d'utérus.

 

La mère, âgée de 36 ans, avait bénéficié, en mars 2019, de la première greffe d’utérus française réalisée par la même équipe.

Elle était porteuse du syndrome de Rokitansky (MRKH), qui touche 1 femme sur 4500, responsable d’une infertilité par agénésie utérine. 

La greffe avait été réalisée avec l’utérus d’une donneuse vivante, qui n'est autre que la mère de la patiente.

 

Cette première française est le résultat de plus de 12 ans de recherches en France et de collaborations internationales, notamment avec l’équipe du Professeur Mats Brännström, professeur de gynécologie-obstétrique à l'université de Göteborg et chef de service à l'hôpital universitaire Sahlgrenska. C’est un exemple d’une collaboration scientifique continue et réussie à l’échelle européenne.

 

Cette naissance s’est déroulée dans de très bonnes conditions sans complication notable.

 

Une petite fille de 1 kg 845 grammes a vu le jour le vendredi 12 fevrier après 33 semaines de grossesse et se porte bien ainsi que sa maman.

 

Cette grossesse constitue un immense espoir pour des milliers de patientes nées sans utérus ou présentant une infertilité utérine causée par une hystérectomie ou un utérus non fonctionnel.

 

Ce projet de recherche, qui a mobilisé plus d’une vingtaine de chercheurs, a permis par ailleurs plusieurs avancées scientifiques significatives dans les domaines de la transplantation et de la reproduction.

 

La direction de l’Hôpital Foch, fière de l’aboutissement de ce grand projet, félicite et remercie l’ensemble de l’équipe à l’origine de cette première médicale Française.

 

TOUTE DEMANDE AU SUJET DE CETTE NAISSANCE DOIT IMPERATIVEMENT PASSER PAR LE SERVICE COMMUNICATION DE L’HOPITAL FOCH ET PAR LE CHEF DE SERVICE DE GYNECOLOGIE ET MEDECINE DE LA REPRODUCTION, LE PROFESSEUR JEAN-MARC AYOUBI.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

© 2021 Hôpital Foch