Première greffe d'utérus en France

Communiqué de Presse

L’équipe du Professeur Jean-Marc Ayoubi, Chef de service de Gynécologie-Obstétrique et Médecine de la Reproduction de l’Hôpital Foch vient de réaliser la première greffe d’utérus en France. L’intervention a eu lieu le dimanche 31 mars. La patiente greffée était atteinte du syndrome de Rokitansky (MRKH), responsable d’une infertilité par agénésie utérine (naissance sans utérus : 1 cas sur 4500 naissances).

La greffe a été réalisée avec l’utérus d’une donneuse vivante qui est la mère de la receveuse.

Cette première française est le résultat de plus de 10 ans de recherche et des collaborations internationales notamment avec l’équipe du Professeur Mats Brännström, Professeur à l’Université de Göteborg et Chef de service de Gynécologie et Médecine de la Reproduction à l’Hôpital Sahlgrenska.

Cette intervention est destinée à permettre aux femmes nées sans utérus, ou ayant subi une ablation d’utérus, de procréer.

La Greffe s’est déroulée comme prévu sans complications notables, les deux patientes, donneuse et receveuse, se portent bien.

La Direction de l’Hôpital Foch, fière de l’aboutissement de ce grand projet, félicite et remercie l’ensemble de l’équipe à l’origine de cette première française.